L’école

2       IMG_2208

L’École de l’aviation de chasse 00.314 est née en 1943 à Marrakech où elle forme les pilotes des groupes de chasse de l’armée de l’air française en pleine reconstruction. Elle stationne dès 1944 sur la base de Meknès et en 1947 elle prend le nom de parrain de Christian Martell, pilote légendaire des forces aériennes françaises libres, mort en service aérien commandé en août 1945.
En 1951, elle est équipée de ses premiers jets, les T33, qui resteront en service trois décennies. Depuis 1961, date de son retour en France, elle est présente sur la base aérienne de Tours et en 1979, l’EAC s’équipe des nouveaux avions école Franco-allemands, les Alphajet, qu’elle utilise toujours aujourd’hui.

Missions :
La mission principale de l’EAC 00.314 est la formation des élèves pilotes de chasse et des élèves navigateurs officiers systèmes d’armes “chasse” (ENOSA) destinés à devenir les équipages des avions de combat de l’armée de l’air française et de la composante aérienne belge.
Le deuxième volet « instruction » de l’EAC 00.314 concerne les moniteurs « simulateur » de vol : tous les futurs instructeurs « simulateur » de l’armée de l’air suivent un stage de 9 semaines à Tours durant leur cursus de formation. Cela constitue une première approche des avions « rapides ».
La réussite dans les différentes filières du personnel navigant est sanctionnée par la remise du brevet de pilote de chasse ou de navigateur officier système d’armes “chasse”, brevet qui les consacre aptes à poursuivre leur formation à l’école de transition opérationnelle (ETO) de Cazaux puis en escadron de transformation opérationnelle (sur Mirage 2000 ou Rafale) et enfin en unité opérationnelle. La durée totale de formation purement professionnelle représente ainsi 5 ans pour un pilote opérationnel et plus de 7 ans pour un pilote apte toutes missions.
Les navigateurs officiers système d’arme approfondissent à Tours leurs connaissances pendant 2 mois supplémentaires et 20h de vol avant d’être directement affectés en unité opérationnelle.